AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le forum a officiellement ouvert ses portes le 10/06/2018, venez nous rejoindre !
Les 10 premiers membres inscrits recevront 20 dollars en cadeau !

Partagez | 
 

 LE CONTEXTE ϟ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

PNJ

▲ ARRIVÉE À SALEM : 19/05/2016
▲ SORTS : 126
▲ ÂGE : 98
▲ DOLLARS : 1245
▲ ACTIVITÉ : Présent(e)

Feuille de personnage
Relations:
RP en cours:

MessageSujet: LE CONTEXTE ϟ   Sam 23 Sep - 21:05





Contexte du forum

1693

La pluie tombait en cordes épaisses, rompant le silence inquiétant de la nuit. Une dizaine de flambeaux s'agitèrent dans l'entrée de l'église de Salem, particulièrement animée ce soir-là. La foule se fraya un chemin jusqu'au parvis et se fendit en deux, laissant ainsi assez de place à un homme pour la traverser. Georges Williams sortit à son tour de l'église et se planta face à l'assemblée, qui comptait la plupart des habitants de Salem. « Mes amis, nous devons partir sur le champ. Il en va de notre survie. Fuyons ensemble le Malin, suivez-moi et vos âmes seront sauvées ! » La foule suivit les pas du bourgeois, brandissant son flambeau vers le ciel noir. C'est au cours de cette nuit de 1693 que se mit en route la grande majorité des habitants de Salem, qui migra vers New York afin de s'éloigner définitivement de la ville qui avait vu naître un interminable procès sur la sorcellerie. En ce temps, plus personne ne se sentait en sécurité à Salem et le gouverneur avait décrété qu'il valait mieux laisser en liberté dix sorciers coupables plutôt que de condamner un seul innocent. Peu satisfait par cette décision, Georges Williams, marchand influent et instruit de Salem, avait réussi à convaincre les habitants qu'il leur fallait quitter leur ville bien aimée, puisqu'elle était désormais entre les mains des créatures de Satan...

2010

Pratiquement désertée il y a de cela plusieurs siècles, Salem ne comptait plus que quelques habitants. Une centaine, tout au plus. Son maire, Andrew Jefferson, décida de faire la publicité de la ville qu'il chérissait tant, en en faisant le parfait endroit où vivre en toute tranquillité : construction de nouvelles habitations, aménagement d'un parc, rénovation d'anciens hôtels abandonnés, etc. Néanmoins, il y avait une ombre au tableau : la sorcellerie. Quand le procès des sorcières de Salem avait pris fin en 1693 et que les habitants avaient pris la fuite, tout était redevenu paisible et calme dans la petite ville portuaire. Ceux qui étaient restés avaient repris leur existence comme si de rien n'était, loin de la panique générale qui avait régné les deux années précédentes. Cependant, pour aucun habitant de Salem, la situation n'était claire. Y avait-il véritablement eu des sorciers en 1692 ou les habitants avaient-ils été victime d'une hystérie collective ? Et dans le cas de la première option, ces sorciers avaient-ils eu des descendants ou non ? Le maire Jefferson se montrait toujours extrêmement rassurant à ce sujet en expliquant que, bien évidemment, la sorcellerie n'existait que dans les romans et qu'il n'y avait aucune raison de s'inquiéter.

2018

Salem avait fait peau neuve et tout se passait pour le mieux dans le meilleur des mondes, jusqu'au jour où un événement vint entacher ce magnifique tableau. Un matin, un homme faisant son jogging matinal dans la forêt, trouva un cadavre caché dans les buissons. Bien que le malheureux semblait avoir forme humaine, il avait un aspect tout à fait singulier : sa peau était sombre, gluante, visqueuse et avait une odeur nauséabonde. Un pieux en bois avait été planté dans son coeur. Lorsque le médecin légiste reçut le cadavre, il crut d'abord que l'individu était, tout simplement, dans un état de putréfaction avancé. Puis il retrouva des choses étranges sur le corps du cadavre : un tatouage en forme de triangle en haut de la nuque, l'extrémité de tous les doigts entièrement carbonisée, des empruntes de main sur l'abdomen, etc. Intriguée par les résultats de l'autopsie, le lieutenant Bardwell demanda à un expert de passer le corps au peigne fin. Cet expert, Jason Hoffman, déclara que la seule fois qu'il avait entendu parler de ce genre de marques sur un corps, c'était dans un vieux manuscrit datant de 1692, signée de la main d'un certain Georges Williams. Celui-ci expliquait que ces marques étaient des signes visibles de sorcellerie. Dès lors, Elisa Bardwell se pressa d'aller transmettre ces informations au maire de Salem, Andrew Jefferson, qui ne reçut pas ces nouvelles avec enthousiasme. Selon lui, un nouveau scandale concernant la sorcellerie pourrait s'avérer néfaste pour la réputation de la ville. Il demanda donc à Elisa de taire ces informations à la population et de se tourner vers des pistes « moins grotesques ». Devant courber l'échine, Elisa accepta de se soumettre aux recommandations du maire mais malgré ses efforts, des rumeurs finirent par circuler dans la ville. Les sorciers étaient-ils revenus à Salem ou avaient-ils toujours existé ? S'agit-il véritablement de sorcellerie ou d'une mauvaise blague ? À vous de le découvrir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sedune.forumrpg.org
 

LE CONTEXTE ϟ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S∆LEM :: Prélude :: Règlement et contexte-